PRESENTATION DE SAINT-BONNET

 

SAINT BONNET EN CHAMPSAUR – Commune des Hautes-Alpes

 

Situé sur la route Napoléon entre le Dauphiné et la Provence et en bordure du parc National des Ecrins, St Bonnet est un des rares villages médiévaux des Alpes Françaises. Capitale historique de la vallée du champsaur, la cité préserve son patrimoine, culturel et naturel depuis des siècles. Ce bourg médiéval regorge de traces de son passé : Halles, tounes, androunes…..Sa population n’as cesse de s’agrandir elle est actuellement de 2054 habitants.

 

La commune forme un triangle délimité par le Drac et le Pic Queyrel.

 

Situé à 1025 mètres d’altitude, le paysage est majoritairement composé de bocage de montagne qui fait l’originalité et la richesse environnementale de ce territoire.

 

Non loin des stations de ski, St Bonnet propose également plusieurs possibilités de loisirs et de découverte : randonnées pédestres, à cheval, en raquettes, ski de fond, alpin, canoë, kayak, plan d’eau, pêche, escalade, parapente….

 CULTURE ET PATRIMOINE

Le bourg de St Bonnet existait déjà à l’époque Romaine.

C’est au XIe siècle que St Bonnet prit une certaine importance avec l’implantation d’un prieuré par l’Abbaye de St Victor de Marseille qui évangélise la vallée du Drac et place le bourg sous la protection  de Bonnet , évêque de Clermont-Ferrand.

Construit sur un promontoire, Saint Bonnet domine la vallée du Drac en un site propice à sa défense au Moyen-Age. Ce sont les nécessités de cette défense qui l’ont enserré longtemps dans le corset étroit de ses remparts pour lutter contre les attaques.

Centre historique de Saint Bonnet

Santus Bénétus en 1152, St Bonnet en Champsaur, est resté depuis le moyen-âge la capitale administrative et commerciale du Champsaur. Patrie de François de Bonne, duc de Lesdiguières et dernier connétable de France, St Bonnet a su conserver sa physionomie médiévale avec ses placettes, ses Tounes, ses ruelles étroites et sinueuses et son puits, datant du XVIe siècle.

Comme dans tous les villages moyenâgeux les maisons sont serrées les unes aux autres et forment une ronde autour du prieuré, de l’église et du cimetière ne laissant que peu d’espace aux ruelles et aux places.

Dans les années 1700 les remparts furent détruits pour permettre au bourg de St Bonnet de s’agrandir. 

 DUC DE LESDIGUIERES

L’empreinte de Lesdiguières, dernier connétable de France.

François de Bonne est né le premier avril 1543 à St Bonnet, il rencontrera pour la première fois, Henri IV au collège de Navarre à Paris. Il sera longtemps sous les ordres du baron de Gordes, lieutenant général du roi et du Dauphiné. Lors du soulèvement protestant il sera désigné comme chef des protestants du Champsaur en 1576. Il fut le principal artisan  de la prise de Gap, ville catholique, suivie du massacre de sa population. Le 22 décembre 1590 il s’empare de Grenoble contrôlée par des catholiques. Il défend le Dauphiné contre les attaques du Duc de Savoie.

  Il se fera remarquer par Henri III qui le nommera lieutenant général du Dauphiné en 1598. Puis Henri IV le fera Maréchal de France en 1606. Louis XIII le fera Duc de Lesdiguières et Pair de France en 1611 puis Connétable de France et Chevalier du Saint Esprit en 1622. Il n’accédera au titre de connétable qu’à la suite de sa conversion à la religion catholique. Chef militaire hors pair, diplomate et négociateur habile il avait un grand pouvoir dans le royaume. Le dernier connétable de France meurt à l’Age de 83 ans le 28 septembre 1626.

François de Bonne possède une maison forte à Saint Bonnet en Champsaur et un château au Glaizil, le château de Lesdiguières, mais également le Château de Vizille en Isére et plusieurs château dans l’Ain.

Son blason. 

C’est en 1447, à son arrivée à Grenoble, qu’on lui offre un bouquet de trois roses : elles représentaient les trois Saint de l’Eglise de Grenoble. Lorsque le Champsaur devient le duché de Lesdiguières, il honorera le Dauphiné, dont la province du Champsaur faisait partie, en incluant sur son blason les trois roses. Le lion est l’emblème personnel de Lesdiguiéres.

 

Sa devise : NIHL-NISI-A-NUMINE - Qui signifie : « Rien si ce n’est par la volonté ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 17/02/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site